Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Graines de Malice
Graines de Malice
Menu
Des décisions de hâtes

Des décisions de hâtes

Sans hâte je pressais un fruit séché de cœur

Une chance a tinté en fleurs, mes dérisoires

Pulsions, ces acacias, d'acres prémonitoires

Pensées je m'en flottais en ruches, ces douleurs,

 

Navire, je te volais un drapeau d'ocre pâle

La nuit vibrant blafard, une étincelle en sus

Découpait la vigueur, verte, contre plexus

Amarré, j'éteignais, l'oubli, dans ton cristal

 

Sans ces reconnaissance, confuse, j'enluminais

Un livre est cet oiseau tranquille et protecteur

Tes chaleurs sont discrètes, en lustres de fureurs

Clément tu m'en contais, un alcool désaoulait

 

Pour parvenir aux givres, une grève persienne

Un trou de lune ovale, blonde, la tourbe étrennait

Dans cet enfouissement, savant, je m'en tombais

Bien haute, de travers, droit, dansant souveraine

 

L'écharpe de tes mots, un paletot marin,

Pour vernir un chagrin, une brume alanguie

Dans ces urgences offrandes, lenteurs inassouvies

Eblouies, mes yeux grainent, un point chute en dédains

 

Ces matins bienfaisances, ou d'aubes insatisfaites

Productrices de graves, annonciateur inquiet,

De ces bouleversées, volatile obséquieux

Ou calme productif, de ces traines secrètes,

 

J'écrivais en débuts une fin mirifique,

Alinéa troublé par allusions profonde,

Hâtivement paresse, en noires, ces tirets rondes,

Le mot est capitaine, et son chant, prophetique.

 

 

 

 

 

 

Des décisions de hâtes