Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Graines de Malice
Graines de Malice
Menu
La vie est miettes

La vie est miettes

La nuit je me guettais, en traineaux tes sourires

Pour un phare à portées, de soies, la graine à coudre

Battait pour tes sourcils, peindre à l'encre te coudre

Un vers pour éclairci, ces pâleurs désirs

 

Baladant ces pieds, nue, comme habillé d'espoirs

Tacite est l'éclaireuse, envolerait la nuit

Cet air pour enveloppes, nappant telle la lie

Couve un œil perlé, une échoppe miroir

 

Aux fragrances abandons, un parfum est un rhume

Soleil parmi ces bruits, une pluie en tiroirs

Cachés sous tes reflets, s'éternuent de doux soirs

Rondelé, s'appartient le flambeau à ces lunes

 

Pour luire un seul tenant j'aboutis à l'extase

Englouti dans tes brumes un oiseau nage en flèche

Aboutie la mesure à ces termes, j'adresse

Une étoile tendresses en main je prends l"emphrase

 

Pour apaiser de mots, tordu, collé nos lèvres

En hommages anthracites accordent un vent contraire

Pour soupière plaisirs, désirs pour vie tanière

Nid est miettes d'un tout, le tout pour que s'en lève

 

Une patte noblesse, un doigt majestueux,

Vie est miettes, un musée, je gausse tes souhaits

Pour clamer à mes cous, calmer l'ordre en succès

Crèmes, tu fais mon fondant dans le creux de tes yeux

 

Nuit pour paix, t'acclamer, en larmes majuscules,

L'ultime poésie est gouffre sur nos peaux

Je rassemble tes rires, à mes tirs estivaux

La butte, nos brins d'espèce, félicités, pendules.

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie est miettes